Economie Idées
Mis à Jour le : 9 novembre 2009  15:51
Sondage : l’opinion publique mondiale rejette le capitalisme dérégulé et réclame une redistribution des richesses
9 novembre 2009

Un sondage réalisé dans 27 pays pour la BBC fait apparaître un très large rejet du capitalisme de marchés dérégulés. Près d’un quart des sondés - et 43% en France - jugent ce système fondamentalement déficient et la moitié souhaitent que les gouvernements agissent pour le réguler. Mondialement, 67% des personnes interrogées réclament une action des pouvoirs publics en faveur d’une redistribution plus équitable des richesses.

Par James Robbins, BBC, 9 novembre 2009

Sondage : 20 ans après la chute du mur de Berlin, l’opinion mondiale rejette le capitalisme dérégulé

Vingt ans après la chute du mur de Berlin, un sondage de la BBC indique que le capitalisme dérégulé provoque un mécontentement général.

Légende - Le capitalisme de marché dérégulé est : fondamentalement déficient, et un système économique différent doit voir le jour (orange) - Présente des problèmes qui peuvent être traités par la régulation et les réformes (bleu) - fonctionne convenablement et perdrait de son efficacité avec une régulation (vert)

L’enquête mondiale effectuée pour le BBC World Service montre que 11% seulement des personnes interrogées dans 27 pays estiment que le système capitaliste fonctionne de façon satisfaisante.

La plupart des sondés jugent nécessaire de le réguler et de le réformer.

En 1989, lorsque le mur de Berlin est tombé, cet évènement fut largement ressenti comme une victoire pour les citoyens ordinaires de l’Europe de l’Est.

Il semblait alors que le capitalisme de marché libre avait remporté une victoire écrasante.

Vingt ans plus tard, ce nouveau sondage mondial indique que la confiance dans les marchés a été fortement ébranlée durant ces 12 derniers mois de crise financière et économique.

Plus de 29 000 personnes dans 27 pays ont été interrogées. Dans deux pays seulement, les États-Unis et le Pakistan, on trouve plus d’un cinquième des sondés pour estimer que le capitalisme fonctionne bien à l’heure actuelle.

Près d’un quart des opinions exprimées - 23% - déclarent que son fonctionnement est fondamentalement défectueux. Telle est l’opinion de 43% des sondés en France, 38% au Mexique et 35% au Brésil.

Dans le monde entier se manifeste une volonté très forte pour que les gouvernements répartissent la richesse plus équitablement. Cette opinion est soutenue par la majorité dans 22 des 27 pays étudiés.

Un consensus global semble se dégager sur un point : dans pratiquement tous les pays, la majorité réclame que le gouvernement agisse plus dans le domaine de la régulation des entreprises.

(JPG)

La Turquie est le seul pays d’avis contraire.

L’opinion publique mondiale est fortement divisée au sujet de la désintégration de l’Union soviétique.

Une majorité écrasante d’Européens déclarent que c’était une bonne chose : 79% en Allemagne, 76% en Grande-Bretagne et 74% en France sont de cet avis.

Mais la situation est différente en dehors de l’Occident développé. Près de sept Egyptiens sur 10 considèrent que la chute de l’Union soviétique fût une mauvaise chose et les opinions sont très divisées en Inde, au Kenya et en Indonésie.

(JPG)

Sur le net :

Globe Scan : Wide Dissatisfaction with Capitalism


Publication originale BBC, traduction Contre Info


Lire aussi
Référence
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2881
 
 
Dans la même
Rubrique
Dans l'Actualité