Contre Info · info
Les infos absentes des prompteurs de JT  
Social
Mis à Jour le : 18 janvier 2012  19:27
Franklin D. Roosevelt : Déclaration des Droits économiques
18 janvier 2012

En Janvier 1944, FDR affirme la nécessité d’une seconde Déclaration des Droits, qui vienne compléter sur le plan économique et social la « Bill of Rights » qui définit les droits fondamentaux du peuple américain. Plus de soixante ans après cet appel, son message reste entier. Renoncer à cette tâche, c’est renoncer à l’idée même d’un projet de civilisation.

Franklin D. Roosevelt, Discours sur l’Etat de l’Union, 11 janvier 1944 - extrait

Cette République a débuté, puis s’est développée jusqu’à sa puissance actuelle, grâce à la protection de certains droits politiques inaliénables - parmi ceux-ci, le droit à la liberté d’expression, la liberté de la presse, la liberté de culte, d’être jugé par un jury, la protection contre des procédures et des arrestations injustifiées. Ce furent nos droits pour la vie et la liberté.

Toutefois, alors que notre nation a gagné en taille et en stature, avec l’expansion de notre industrie, ces droits politiques se sont révélés inadéquats pour nous assurer l’égalité dans la quête du bonheur.

Nous comprenons clairement désormais que la véritable liberté individuelle ne peut exister sans la sécurité et l’indépendance économique. « Les hommes nécessiteux ne sont pas des hommes libres. » Les gens qui sont affamés et sans emploi forment l’étoffe dont sont faites les dictatures.

De nos jours, ces vérités économiques sont désormais acceptées comme allant de soi. Nous avons accepté, pour ainsi dire, une deuxième « Déclaration des Droits » en vertu de laquelle on peut établir de nouveaux fondements pour la sécurité et la prospérité de tous, indépendamment de la condition, de la race ou des croyances.

Parmi ces droits :

Le droit à un travail utile et rémunérateur dans les industries, les commerces, les fermes ou les mines de la Nation ;

Le droit de gagner suffisamment pour se nourrir, s’habiller et jouir de loisirs de façon convenable ;

Le droit pour tout agriculteur de cultiver et de vendre ses produits avec un bénéfice permettant de vivre décemment lui et sa famille ;

Le droit pour tout chef d’entreprise, grande ou petite, de commercer dans un environnement préservé de la concurrence déloyale et de la domination des monopoles à l’intérieur du pays ou à l’étranger ;

Le droit pour chaque famille à un logement décent ;

Le droit à des soins médicaux adéquats et la possibilité de jouir d’une bonne santé ;

Le droit à une protection adéquate éloignant la peur d’être sans revenu face à la vieillesse, la maladie, les accidents et le chômage ;

Le droit à une bonne éducation.

Tous ces droits sont gages de sécurité. Et après que cette guerre soit gagnée, nous devons être prêts à aller de l’avant dans la mise en œuvre de ces droits, de ces nouveaux objectifs de bonheur humain et du bien-être.


Publication originale Franklin D. Roosevelt Presidential Library and Museum, traduction Contre Info

Référence
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3173
 
 
Dans la même
Rubrique
 
Dans l'Actualité
 
 

Contre Info - Un Autre Regard sur l'Actualité