Sociétés Modes de vie
Mis à Jour le : 7 mai 2010  19:50

 7 mai 2010  19:50

« Invoquant une série de dysfonctionnements gravissimes remontant à 1777, Annin & Company, le fabricant du drapeau américain, a annoncé lundi qu’il retirait de la circulation toutes les marques et modèles de son produit très populaire, à la fois sur le marché international et intérieur. » Une satire signée The Onion.
 
 20 mai 2009  12:12
Zhang Ziyi la scandaleuse. En 2005, l’actrice avait interprété le rôle d’une Geisha au service d’un japonais, provoquant alors un tel tollé sur fond de fierté nationale humiliée que les autorités avaient interdit le film en Chine. Sa dernière apparition dans « The Horseman » réveille à nouveau les passions. Une partie du public chinois voit en elle un symbole de la nation et interprète chacun de ses actes - en tant qu’actrice ou à titre privé - comme un message lourd de sens à l’aune d’un patriotisme souvent exacerbé. Nous vous proposons, à titre de curiosité, un article du Quotidien du Peuple qui décrit les polémiques enflammées déclenchées par l’actrice. On peut sourire, bien sûr, devant cette forme de naïveté. Mais aussi lire dans ces péripéties l’histoire en mouvement. Celle de la réaction d’une société restée traditionaliste dans son immense majorité face à une modernité qui heurte de plein fouet ses croyances et ses valeurs structurantes. A l’image par exemple d’une autre scandaleuse en son temps. Une certaine Brigitte Bardot.
 
 7 mai 2009  15:34
Le Time a confié à Michael Moore le soin de commenter la présence de Bernie Madoff dans la liste des 100 personnalités qui ont fait 2008 - en bien ou en mal. Madoff représente l’archétype de l’escroc, mais sa faute la plus grave n’est-elle pas finalement de s’en être pris à ses semblables fortunés, demande le cinéaste ? « Les règles du jeu de l’argent sur Park Avenue et Wall Street sont normalement faites d’intérêts à 29% sur les cartes de crédit revolving, de tromperie abusant les gens qui souscrivent une seconde hypothèque qu’ils ne pourront pas rembourser, ou en concoctant un système de prêt étudiant qui piège les diplômés pour 20 ans. Voilà des affaires intéressantes ! Et c’est légal. C’est là où Bernie s’est trompé - son montage, sa supercherie sont un scandale parce qu’ils étaient illégaux mais aussi parce ses proies étaient de son côté. » Et de s’interroger : les autres responsables de la débâcle des subprimes ne devraient-ils pas figurer eux aussi au palmarès de l’opprobre ?
 
 28 avril 2009  13:46
La rencontre de deux cultures est toujours passionnante en ceci qu’elle offre l’occasion d’interroger - de part et d’autre - les certitudes apparemment les mieux fondées et les plus solides. Vu d’ici, le modèle de développement occidental adopté par la Chine est compris comme le vecteur d’une libération, encore trop timide, mais pleine de promesses pour un peuple qui s’ébrouerait ainsi peu à peu des chaines de la nomenclatura. Hung Huang, journaliste de la revue de mode Ilook, conçoit - avec humour, bien sûr - les choses un peu différemment. Pour lui les responsables marketing sont les nouveaux « Gardes Rouges des Marques Internationales. » La même unanimité de pensée, la même détermination, la même exigence de formatage, la même absence d’originalité sont à l’oeuvre aujourd’hui au service des marques que du temps de Mao au service de ses idées. Mais rassurons nous. M. Hung Huang parle bien de la Chine, n’est-ce pas ?
 
Modes de vie
 
 
Sociétés
 
Actualité