Contre Info · info
Les infos absentes des prompteurs de JT  
International
Mis à Jour le : 22 mars 2012  15:50

 13 février 2012  16:36

« Sauf annulation massive de la dette, la dynamique enclenchée continuera désormais jusqu’au défaut. C’est l’unique problème. La profonde absurdité. L’assourdissant échec. C’est justement ce point dur qu’aucun sommet européen n’a voulu sérieusement aborder . » L’économiste Karine Berger dénonce une Europe qui a « capitulé » devant les banques et stigmatise des dirigeants européens chez qui « l’incompétence le dispute à la veulerie ».
 
 27 septembre 2010  18:02
Le spéculateur sur les indices et le gestionnaire de fonds spéculatif, loin d’être familiers avec le rythme des moissons, ne verront jamais un grain de blé dans leur vie. Malgré cela, ils ont quelque chose en commun avec le spéculateur classique : là où ce spéculateur peut faire monter le prix d’une marchandise en la stockant, ils obtiennent le même résultat en amassant les contrats à terme sur cette marchandise, écrit Olivier de Schutter, Rapporteur Spécial de l’ONU pour l’Alimentation. L’étude qu’il publie montre que la crise de 2007-2008, marquée par des émeutes de la faim à travers le monde entier, a été en grande partie provoquée par une bulle spéculative sur les grains. Depuis que les USA ont déréglementé en 2000 les marchés à terme des grains, on a assisté à une explosion - 1900% entre 2003 et 2008 - des opérations spéculatives des banques, fonds de pension, et hedges funds sur les produits dérivés dans ce secteur. Avec pour résultat de jeter dans l’extrême pauvreté 130 millions de personnes. « Il est urgent d’entreprendre des réformes fondamentales du système financier mondial pour prévenir de nouvelles crises alimentaires », en règlementant l’usage des ventes à termes et des produits dérivés, conclut M. de Schutter. --- Le constat terrible que des millions de personnes parmi les plus pauvres à travers le monde ont été sacrifiées sur l’autel de la rentabilité et du dividende ne peut que discréditer une fois encore la prétention de l’occident à dire le droit. La religion de la « création de valeur » pour l’actionnaire détruit toutes celles dont nous nous revendiquons, avec une ironie involontaire glaçante. Mais soyons-en sûr, la leçon est bien mieux comprise ailleurs qu’ici. Contre Info.
 
International
 
 
International
 
Actualité
Les Brèves
 
Contre Info - Un Autre Regard sur l'Actualité