Environnement Espèces menacées
Mis à Jour le : 31 octobre 2009  01:55

 31 octobre 2009  01:55

Ces photos de cadavres d’albatros dont l’estomac était rempli de déchets plastiques, nous dit leur auteur Chris Jordan, ont été prises sur les plages de Midway, au cœur du pacifique. M. Jordan précise qu’aucun débris n’a été déplacé lors de ces clichés, et bien que nous n’ayons aucun moyen de vérifier cette assertion, elle nous a semblé crédible. --- Ces goélettes des mers du sud font évidemment partie du bestiaire intime de chacun, prolongeant les légendes anciennes au travers desquelles l’homme a construit et dégagé peu à peu sa relation au monde. Nous autres, modernes, nous estimons bien sûr indemnes de ces révérences et rituels primitifs, considérés comme autant d’irrationnelles offrandes propriatoires, censées calmer les inquiétudes devant un monde indéchiffrable, et nous nous en réjouissons. Pourtant, à l’évidence, ces images rappellent l’urgence de ce questionnement trop vite jugé dépourvu de sens. Quel est notre rapport au monde animal, c’est-à-dire à la vie ? Aujourd’hui, notre liberté de pensée, si chèrement acquise, risque de s’anesthésier si elle se contente - comme l’entertainment qui a remplacé la culture nous y invite - d’une mise en abîme esthétique, fût-elle morbide, de notre place dans le monde, comme d’aucuns pourraient être tentés de le faire à la vue de ces images. Nous pouvons, nous pourrions... Mais nous allons devoir choisir. Contre Info. (Mise à Jour)
 
 9 octobre 2009  18:54
On savait que l’acidification des océans due à l’absorption du CO2 est plus forte dans les eaux froides des pôles. Mais de nouvelles études scientifiques montrent qu’en Arctique elle est bien plus importante que prévue et mettra rapidement en danger les mollusques qui vivent dans ces mers. Si la tendance actuelle se poursuit, 10% des eaux de l’Arctique seront corrosives en 2018, et 50% en 2050. « Sur toute la planète, il y aura un triplement de l’acidité moyenne des océans, ce qui est sans précédent au cours des 20 derniers millions d’années. Ce niveau d’acidification provoquera d’immenses dommages à l’écosystème et la chaîne alimentaire, en particulier dans l’Arctique », avertit Jean-Pierre Gattuso, du CNRS. En contrepoint à cet article, nous proposons quelques images du vrai, du seul jardin d’Eden : cette terre magnifique, aux mille beautés encore inconnues que la patiente évolution a fait éclore et que notre hubris dévaste à jamais. Nous nous sommes crus « Maitres et possesseurs du monde ». Nous n’en sommes en réalité que les bourreaux implacables et inconscients, incapables de comprendre et respecter le miracle de la vie, ce gigantesque et multiforme réseau d’interactions et d’équilibres dynamiques d’innombrables êtres dont nous ne connaissons qu’une infime partie. En massacrant allégrement des pans entiers du vivant, c’est la vie elle-même dans sa totalité que nous mettons à l’agonie, nous les furieux barbares, toujours aussi incultes finalement, mais que l’évolution, puis nos sciences et le déchainement de notre technique, pilotée désormais par la seule avidité sans borne, ont promu au rang de nuisibles suprêmes. L’humanité était pourtant porteuse d’autres promesses. Combien de temps reste-t-il pour nous en souvenir, et les ressaisir ?
 
 15 septembre 2009  11:29
Les populations autochtones vivant dans les forêts tropicales ou les déserts de glace possèdent une gamme très riche d’aliments sains et nutritifs qui disparaissent cependant à grande vitesse en raison de la standardisation des modes de vie, selon une publication de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Centre pour la nutrition et l’environnement des populations autochtones (CINE) de l’Université canadienne McGill.
 
 14 mai 2009  17:30
« Au cours des 40 dernières années, dans le Triangle de corail, nous avons perdu 40% des récifs coralliens et des mangroves - et c’est probablement une sous-estimation, » avertit le professeur Ove Hoegh-Guldberg, qui a dirigé l’étude publiée par WWF. L’alimentation de plus de 100 millions de personnes dépend de cet écosystème gravement menacé.
Par Lucy Williamson, BBC, 13 mai 2009
Le plus vaste récif de corail du monde risque d’avoir disparu d’ici la fin du siècle, à moins que des mesures ne soient prises (...)
 
Espèces menacées
 
 
Environnement
 
Actualité
Les Brèves